Italian Sounding, une menace pour les produits italiens sur le marché français

L’exportation de produits agroalimentaires italiens a augmenté de plus en plus dans les dernières années, principalement à cause d’une augmentation de la demande de produits de qualité de la part des consommateurs français. 

 

 italian taste rgb

En même temps, le secteur agroalimentaire italien a dû faire face à une augmentation de la contrefaçon et à la croissance de produits soi-disant italiens. 

 

parmesan

Parmi ces produits on compte les « Italian Sounding ». Il s’agit de produits qui font référence à l’Italie à travers l’utilisation d’un nom, de couleurs ou d’une dénomination dans leur nom, leur packaging ou dans leur slogan.

Différent de la contrefaçon, le Italian Sounding respecte la législation en matière d’étiquetage, mais peut tromper le consommateur qui ne lit pas attentivement les étiquettes, c’est-à-dire la plupart d’entre-eux.

À l’inverse de la contrefaçon (qui est illicite et pour laquelle il y a des moyens légaux pour y faire face), la seule action possible contre le phénomène Italian Sounding est la sensibilisation et l’information des consommateurs.

Selon les données de ICE/Federalimentare, le chiffre d’affaires Italian Sounding est de 60 milliards par an au niveau mondial, dont 21 milliards en Europe et Afrique.

En France, selon l’analyse croisée des données des douanes et de l’ICE, l’Italie occupe la 5ème place pour l’importation de produits alimentaires, soit un chiffre d’affaires qui dépasse les 3 milliards d’euros, cependant en baisse par rapport à l’année passée de -4,4%.

Il est évident que la France est l’un des pays qui apprécient le plus la qualité des produits italiens, tout particulièrement vin, viande, fromages, sauces, pates et riz. Cette petite mais conséquente variation de -4,4% peut être due à l’augmentation de produits qui peuvent tromper non seulement l’acheteur final, mais également les professionnels de la restauration ou de la GDO.

Quelques exemples de produits Italian Sounding :

-          La mozzarella Maestrella, produite par le deuxième plus grand établissement de production de mozzarella d’Europe, basé à Nantes.

-          Les pâtes Panzani, (appartenant à l’espagnol Ebro), leader du marché français, dont la seule chose d’origine italienne était le fondateur …en 1911.

-          La marque de liqueurs Sorrentini, “le goût de vivre à l’italienne” (tel est leur slogan). 100% made in France !

Pour faire face à ce phénomène, la CCItalienne de Nice, en collaboration avec les consœurs de Lyon et Marseille, avec la participation de Assocamerestero, de l’ICE et du Ministère Italien du Développement Économique, organise des actions d’informations afin de pousser les consommateurs français, de tous les niveaux, à rechercher uniquement du made in Italy authentique.  

 

 Logo_Assocamerestero.jpg  logo_ITA_rgb.jpg  MiSE.jpg